Mesnil les Hurlus 1.

Le 20 février, le 2e bataillon poursuit l’attaque de la tranchée Grise mais malgré l’allant, il progresse de très peu !

Quant au 3e bataillon, celui-ci part et se met en place au nord-ouest de Mesnil.

Le 21 février, le 1er bataillon qui était resté dans ses tranchées, attaque et prend place dans un nouvel élément de tranchée. Le 2e est relevé tandis que le 3e se trouve un plus à gauche que le 1er.

Le 22 février, le 1er bataillon utilise les explosifs dont il dispose.

Le 23 février, la progression  est pratiquement nulle ; le lendemain, le capitaine Nortier, chef du 1er bataillon est tué.

Le 25 février, attaque et contre-attaque se succèdent.

Voici quelques noms d’hommes tombés durant ces jours :

Le 20 février : soldats Cagniard Gustave de le 3e cie, Decoopman Prudent de la 7e cie, Pavy Lucien de la 8e cie.

Le 21 février : sergent Durez Georges de la 7e cie.

Le 22 février : soldats Damecourt Constant de la 2e cie, Fumery Alfred de la 4e cie.

Le 23 février : sergent Deblock Marcel de la 12e cie.

Le 24 février : soldat Wantelet Emile de la 1ère cie, disparu.

Le 2 5février : soldat Gournay Gabriel de la 1ère cie de mitrailleuses, Piérot Mathanel de la 5e cie.

image_73e_1915__b