Le repos de mars 1915.

Depuis le 9 mars, le régiment est au repos : le 1er bataillon se trouve à l’Epine tandis que l’état-major, les 2e et 3e bataillons sont à Courtisols.

Au cours de ce repos, les généraux passent en revue le régiment.

Le 19 mars, le capitaine de Boullenois de Senuc est nommé chevalier de la légion d’honneur.

Le 20 mars, le régiment se déplace pour aller cantonner à Recy, village qui se situe au nord de Châlons en Champagne.

C’est au cours de cette journée que le sergent de Baillencourt de la 10e compagnie et le soldat Decknudt reçoivent la médaille militaire.

Le 21 mars, le régiment se remet en marche et traverse Aulnay, Chouilly pour cantonner à Oiry situé à l’est d’Epernay.

oiry_b
Les cafés de la gare de Oiry.

Au cantonnement, le sergent Aimable Descamps de la 2e compagnie reçoit une citation à l’ordre de l’armée dont voici le texte :

« Pour la bravoure et le courage dont il a fait preuve au coures des différents combats depuis le début de la campagne ».

Cette citation fait suite à la blessure très grave reçue lors des combats de Mesnil les Hurlus.

Le 25 mars, le régiment est passé en revue par le général Joffre.

La 9e compagnie reçoit une citation collective à l’ordre de l’armée pour les fait suivants :

« A pris part glorieusement à toutes les attaques du 16 au 27 février, ne comprenant plus que 22 hommes à la suite de trois assauts livrés les jours précédents, s’est malgré tout, lancée le 27 février sous le commandement de son chef le lieutenant Wimet, à l’attaque d’une tranchée ennemie. A été réduite à 5 combattants : le caporal Guilbert, les soldats Lermisset Albert, Legay Louis, Corman Arthur et Evrard Clotaire qui se sont maintenus dans les tranchées de 1ère ligne jusqu’au 1er mars, date de la relève de leur bataillon ».

Cette citation est éloquente quand on pense qu’il y a près de 250 hommes dans une compagnie…

Le 28 mars, le régiment embarque en gare d’Epernay pour débarquer à Revigny.

Revigny se trouve dans la Meuse…

revigny_b
La gare de Revigny.

Après avoir cantonné à Neuville sur Ornain, il est à Hargeville le 29 mars et y cantonne.

Le 30 mars, le régiment poursuit sa route pour arriver à Rembercourt aux Pots dénommée aujourd’hui Rembercourt-Sommaisne…