Guyencourt.

Le 26 septembre, le 1er bataillon, les compagnies de mitrailleuses, la CHR et l’état-major partent cantonner aux Grandes Places.

Le 27 septembre, les chefs de bataillons partent en reconnaissance des différents boyaux.

Voici l’ordre d’opération

« Il faut reconnaître avec soin tous les boyaux permettant d’arriver à la tranchée de départ et tous les moyens de franchissement…

Il existe 14 boyaux indépendants numérotés de 1 à 14 et pourvus de pancartes qui, de l’arrière vers l’avant, mènent en première ligne… »

Le 29 septembre, le 1er bataillon arrive et s’installe dans les baraquements au sud-est de Guyencourt où se trouvent déjà les 2e et 3e bataillons.

Le ravitaillement s’effectue alors à Sapicourt, dès le lendemain ce sera à Muizon tandis que pour la viande, il faut s’approvisionner au centre d’abattage de Gueux.