Décembre 1915 au 73e


Le 6 décembre, les hommes arrivent enfin aux cantonnements qui leur permet de se nettoyer et de se reposer.

Le 1er bataillon est à Roucy, le 2e à Ventelay et le 3e à Pévy.

Le 10 décembre, le général Duplessis rend visite au colonel Truffert et le 12 c’est le général Guillaumat qui se présente.

Le 14 décembre, le 1er bataillon se rend au Chauffour pour remplacer un bataillon du 127e tandis que le lendemain, le colonel Truffert quitte le front en direction du dépôt de Saint-Astier où il arrive le 16 à 10h30.

Le 19 décembre, il est en permission et passe Noël en famille.

Le 26 décembre, c’est le départ et le 27, il arrive à Epernay dans l’après-midi et rejoint Pévy.

Le retour en ligne s’effectue : le 3e bataillon arrive dans le quartier Franco-Mine, le 1er à la Sapinière et le 2e au quartier des Buttes.

Le 30 décembre, près de 30 obus tombent sur le quartier des Buttes, il n’y a pas de blessé.

Ces tirs d’artillerie ennemie se renouvellent le 31 en faisant 3 blessés.

C’est le remue ménage au 73e en ce 31 décembre :

4 tonnes de paille et 1 tonne 5 de charbon de bois sont livrés, les tôles pour abri sont déposées au sol pour éviter aux hommes de s’enfoncer dans les tranchées,

Utiliser les canons de 80 si nécessaire,

Les musiciens doivent construire des lits en fer,

Il faut placer des guérites à l’abri pour les tireurs d’élite…

pevy_b

                                                                     Le joli village de Pévy aujourd'hui.