Le 73e en juillet 1917 – 2e partie



Dès le 20 juillet, les journées se passent à effectuer des travaux de propreté. Après divers exercices, c’est le 26 que le général Lacapelle rassemble les officiers et les sous-officiers à Socx.


Le lendemain, le général Anthoine, commandant la 1ère armée fait de même et le 28, le régiments embarque en camions.


Durant la nuit du 29, les compagnies de soutien relèvent le 327e, celles d’attaque arrivent à Oostvlétéren, il s’agit des 6e, 7e,9e et 2e compagnie de mitrailleuses.


Le 30, le sergent Dhaze de la 3e compagnie de mitrailleuses, abat un avion ennemi.


Le 31, des obus à gaz toxiques sont tirés alors que les compagnies d’attaque sont prêtes et franchissent le canal de l’Yser.

Tôt le matin, les premières vagues s’élancent tandis que l’ennemi déclenche un tir de barrage ; plusieurs tranchées sont enlevées dont celles du Stampkot et du Triangle.


Les 2e et 3e bataillons poursuivent sur la ligne Bixchoote-Smith Cabaret. Un abri de mitrailleuses est pris, les soldats faits prisonniers lorsqu’à 11h45, il est annoncé qu’une contre-attaque est en préparation avant d’être repoussée à 12h15.


La situation se complique vers la fin de la journée, les organisations ennemies n’étant pas toutes détruites, il faut consolider les positions conquises :

Le 1er bataillon est en réserve,

Le 2e bataillon se trouve sur le front Smith Cabaret – Bixchoote,

Le 3e bataillon se trouve sur le front Smith Cabaret - la Chapelle.

Bixchoote_et_le_73_b