Le 73e en août

 

L’artillerie est très active en ce début de mois, les gars du 73 sont sur leur garde d’autant que du matériel a pu être récupéré durant les derniers jours.

 

Deux canons ennemis ont même été enlevés à l’ouest de Smith Cabaret non loin du boyau des Crapauds où la 11e compagnie a relevé les fusiliers-marins.

 

C’est sur un terrain trempé que les pionniers effectuent leurs travaux de construction de pistes.

 

Le 3 août, le 1er bataillon est en 1ère ligne, le 2e est en réserve tandis que le 3e se trouve en 2e ligne dans la tranchée de Stampkot.

 

Le lendemain, le 2e bataillon part en repos, le 3e étant relevé dans la nuit du 5 au 6 puis c’est le 1er qui est relevé le 6.

 

Bilan au 6 août :

 

39 tués dont le capitaine Vignon,

166 blessés dont les capitaines Gengembre et Anduze,

5 disparus.

 

Le 10 août, les soldats du 2e bataillon ont l’opportunité de se baigner à Malo les Bains, le lendemain, ce sont ceux du 3e bataillon avant de partir en instruction.

 

Le 18 août, le 2e bataillon embarque à Killem pour le Lion Belge, le lendemain, le 3e arrive à son tour.

 

Le 20 août, la situation est la suivante :

- 1er bataillon près de Woesten,

- 2e bataillon : en 1ère ligne entre Bixchoote et Poesele,

- 3e bataillon : en cantonnement.

 

La situation change rapidement, le colonel Truffert établit son PC à Oostvleteren le 23.

 

En fin de mois, les bataillons se trouvent en ligne dans le sous-secteur de Bixchoote.

73_5_8_17b