Le 73e en août 1918

En ce début août, le régiment cantonne toujours à l’ouest de Montbéliard et reçoit du renfort venant du 273e qui vient d’être dissous soit 17 officiers et 660 soldats et sous-officiers.

La 51e  division se compose alors des 33e et 73e RI ainsi que du 3e régiment de tirailleurs algériens.

Les 10 et 12 août, du renfort arrive encore et l’instruction se poursuit jusqu’au départ le 15 août en direction de Vézelois pour rejoindre Lutran, à l’est de Belfort, le lendemain.

Le 16, les bataillons marchent sous une forte chaleur.

Le 22, les bataillons un à un arrivent à Strueth, l’état-major et la CHR y cantonnent tandis que le 2e bataillon cantonne à Hindlingen (sous Dannemarie).

Le 23, le 3e bataillon part de Vézelois pour arriver à Hindlingen le lendemain, le 2e est en ligne à Fulleren, le 1er se trouve à droite, le 3e en réserve à Strueth.

Les jours suivants sont calmes jusque dans la nuit du 28 où plusieurs obus à gaz provoquent l’évacuation de quelques soldats des 1ère et 3e compagnies.

Fulleren_b