Le 73e en octobre 1918

 

Après les relèves ordinaires, des patrouilles sont organisées de part et d’autre le 5 octobre et durent plusieurs jours.

Il n’y a pas de fait d’armes notable et le 11, la relève commence par un bataillon du 4e zouaves.Dès le 12, le 3e bataillon puis la CHR arrivent cantonner à Granvillars, le 2e le quitte.

Les bataillons se remettent en marche et cantonnent près de Montbéliard.

Le 16 octobre, les embarquements en gare d’Héricourt commencent pour débarquer à compter du 18 à Pont Ste Maxence.

Le lendemain, les bataillons sont à Blincourt en repos.

Le 22, c’est le départ pour venir stationner à Villers sur Coudun, Marquéglise, Vandelicourt, Vignemont et Antheuil.

Le mouvement se poursuit vers Berlancourt et Guiscard, Avesne et Ollesy.

Le 30, le régiment est passé en revue à Homblières qu’il quitte le lendemain pour arriver à Fontaine Morte et Seboncourt.

Les derniers combats arrivent enfin pour les soldats du 73 mais hélas, certains tomberont encore les jours suivants tandis qu’à Homblières, les allemands seront reçus dans le presbytère, le seul bâtiment du village encore en état…

 

homblieres_b

Homblières : le presbytère.

 

homblières_b2

Homblières : le monument aux morts.