La fin du mystère de Vaux-Chavanne

Valérie, ma correspondante de Normandie, m’indiquait en novembre 2011, la présence d’un monument aux morts sur la commune de Grandménil dans la région de Marche en Famenne en Belgique.

Seize noms y figuraient dont le soldat Jean-Marie Forest soldat dans la 5e compagnie du 73e RI.

Grâce à l’aide d’ « Annie, Yv’ et José », la recherche fut rondement menée et permis d’en savoir plus :

"Le soir du 11 novembre, les troupes allemandes en retraite traînaient avec elles 1.250 prisonniers français qu’elles abandonnèrent à Manhay où ils furent logés dans les ateliers de la gare du vicinal. Malgré les soins qui leur furent prodigués, 16 décédèrent du 13 au 27 novembre.

Ils furent inhumés dans une fosse commune au cimetière de Grandmenil où un mémorial, portant leurs noms, fut érigé en leur honneur. Le mercredi 27 novembre, un service solennel fut chanté en l’église de Grandmenil admirablement décorée pour la circonstance.

Tout le clergé des environs, les gradés et soldats anglais et la paroisse toute entière, rendirent hommage à la vaillance et à l’endurance de ces malheureux alliés. Les autres prisonniers quittèrent le village par petits groupes, via Houffalize d’où ils regagnèrent leur pays d’origine." (texte de Monsieur Adolphe Jacoby-1976).

Le 5 février dernier, François Bellin m’écrit et me propose des photos du monument !

François : recevez tous mes remerciements pour ce geste très sympathique !

Malgré ces éléments, un doute subsistait : où avait donc été fait prisonnier ce soldat ?

C’est aujourd’hui après bien des recherches que j’ai découvert qu’il s’agissait de Dormans le 15 juillet 1918 !

Originaire de Mary en Saône et Loire, je recherche désormais la famille Forest.

 

grandmenil

 

grandmenil1