Adjudant Léon Mellin

 

Léon quitte Hénin-Liétard le 4 août 1914 suivant son ordre de mobilisation pour rejoindre la caserne la Feuillade à Béthune avant d’être dirigé vers celle d’Aire sur la Lys.

Habillé et armé avec le grade d’adjudant au 1er bataillon, il embarque le lendemain et part en campagne en direction d’Hirson.

Il prend part aux évènements de Dinant, d’Esternay, de Pontavert, du bois de la Gruerie qu’il a pris le soin de noter sur un cahier.

1915 : il combat à Mesnil les Hurlus, aux Eparges, au bois d’Ailly et retourne dans l ‘Aisne.

1916 : c’est la bataille de Verdun, le 28 février, il est en ligne près de Fleury sous un terrible bombardement lorsqu’il est grièvement blessé par obus à la main et à l’épaule droite.

La guerre est terminée pour Léon qui est dirigé vers les hôpitaux avant sa réforme en fin d’année.

Voici la citation à l’ordre de l’armée qu’il a reçue le 17 mars 1916 :

« Serviteur parfait, très courageux, plein de sang-froid, d’entrain et de bonne humeur. A pris part depuis le 2 août 1914 à toutes les batailles où le régiment a été engagé.A été grièvement blessé le 28 février 1916 au cours d’un bombardement extrêmement long et violent pendant qu’il encourageait et maintenant ses hommes à leur poste ».

Croix de guerre avec palme et médaille militaire. Sur la photo, Léon est assis à gauche.

Merci à Laurent, son petit-fils, de m’avoir contacté et reçu.

 

mellinleon