Capitaine Maurice Faisandier

 

De la classe 1914, Maurice Faisandier est incorporé au 108e d’infanterie de Bergerac en 1913.

En juin 1915, étant adjudant d’active, il est nommé sous-lieutenant au 308e d’infanterie.

Le 13 juillet, il est détaché en tant qu’officier de liaison auprès du lieutenant-colonel Allié.

Malheureusement, Maurice est malade et il est évacué d’Hangest en Santerre.

Le 1er septembre, le voici affecté à la 23e compagnie en ligne à Andechy.

Passé à la 18e compagnie le 1er janvier 1916, il mène combat à Maucourt et reste dans la Somme.

Promu lieutenant le 31 décembre, il est en ligne à Andechy et Armancourt.

Sérieusement blessé à la poitrine le 26 mai 1917 près de Vaucelles, il est évacué vers l’intérieur.

Après sa convalescence, rentré au dépôt le 1er octobre, il reçoit la légion d’honneur et est promu capitaine.

 

MF

Le 31 décembre, il prend le commandement de la 19e compagnie.

Le 1er février 1918, Maurice est dirigé vers le 273e d’infanterie et profite d’une permission pour retourner dans sa famille à Bergerac qui le voit  pour la dernière fois.

Le 2 juin, gravement blessé, il est fait prisonnier. Emmené au lazaret de Rozières sur Crise sous Soissons, il décède le 24 juin et est inhumé sur place.

Exhumé probablement en 1923, il est ré inhumé dans la nécropole nationale d’Ambleny.

Pour le souvenir, le 5 avril dernier, je me suis recueilli et fleuri sa tombe.

 

MF2

 

Le capitaine Maurice Faisandier n’est pas resté dans l’oubli, une rue porte son nom à Bergerac.

 

MF1

 

Je remercie tout particulièrement Mrs Jacques Faisandier et Pierre Marsaud de l’aide qu’ils m’ont procurée.