Soldat Jules Flamant 73e RI

De la classe 1913, domicilié à Barisis près de Coucy le Château, Jules Flamant est appelé sous les drapeaux le 27/11/1913.

Il est alors incorporé à la 6e section des commis et ouvriers d'administration ; cette affectation s'explique en partie car il est boulanger.

En mai 1916, il est dirigé vers le 105e RI de Riom avant le rejoindre le 73e RI dans la Somme le 13/10/1916.

Manque de chance pour Jules : il est affecté mitrailleur dans le 2e bataillon et donc très exposé aux tireurs d'élite et mitrailleuses ennemies...

Quelques jours plus tard, il quitte le secteur pour rejoindre celui de Beauséjour dans la Marne (aujourd'hui situé dans le camp de Suippes).

 

JFc2

 

En 1917, Jules prend part à toutes les opérations sur le front de l'Aisne : Beaumarais, Craonne, Craonnelle.

Durant l'été, il est en ligne dans les Flandres, secteur d'Hetsas, Poesèle, Mangelaere jusqu'en novembre.

1918 : il est de retour dans l'Aisne à Concevreux, Corbény puis Missy au Bois et Dommiers où il est blessé par balles au côté gauche et au coude droit. Il a frôlé la mort...

Les blessures sont sérieuses, la guérison est longue et ce n'est que 4 mois plus tard qu'il effectue son retour en ligne précisément le 5 octobre.

Il se distingue encore par son excellent comportement et cela lui vaut une citation à l'ordre du régiment en ces termes :

"Excellent mitrailleur, a eu une belle attitude au feu pendant les combats du 5 au 11/11/1918".

Je remercie Julien, son arrière petit-fils de son partage.