Soldat Emile Quévat

 

Originaire de Lillers, Emile est incorporé au 145e régiment d’infanterie de Maubeuge en octobre 1911.

Quelques mois plus tard, il passe au 73e régiment d’infanterie.

Ses états de service excellents lui permettent de devenir 1ère classe.

Mobilisé le 3 août 1914, il rejoint la caserne d’Aire sur la Lys où il est affecté à la 4e compagnie…

Le 5, il est embarqué à destination d’Hirson puis passe à Rocroi le 10 et à Fumay le 11.

Le 15, il reçoit le baptême du feu à Dinant.

Quelques jours plus tard, son régiment doit tenir les ponts avant de se replier le 24 ; c’est la retraite vers la Marne.

Emile traverse l’Aisne et s’arrête à Pontavert le 1er septembre.

Le 3, le 73e se dirige vers Boursault où il cantonne.

Le lendemain, la 4e compagnie dans laquelle il se trouve, reçoit l’ordre de se rendre au pont de Meulan.

Mais les allemands signalés sont déjà en position et tirent immédiatement.

Le combat est court et violent : 83 soldats sont perdus dont 64 disparus.

Emile est de ceux-ci, fait prisonnier, c’est le départ vers l’Allemagne pour être interné au camp de Zerbst.

Il ne sera rapatrié que le 26 janvier 1919.

En ce jour de commémoration du 11 novembre, ayons une pensée à la mémoire d’Emile ainsi qu’à celles de nos autres Poilus !

Merci à Sylvine...

quevatemile